Accueil > Les origines commençant par > L'origine de ¨plomb

L'origine de ¨Plomb


C'est le métal le plus mou, l'un des plus pesants, et d'une faible ténacité ; sa cassure quand il est pur est d'un blanc bleuâtre, mais plus éclatant que celui de l'étain : il se fond à une faible chaleur, et se couvre d'un oxyde gris si on le tient quelque temps en fusion.


Certainement déjà connu dans l'antiquité

Homère, dit Millin, ne nous apprend presque rien du plomb. Quoique dans les siècles héroïques on sût distinguer l'étain du plomb, il paraît qu'il était difficile d'en déterminer exactement la différence, puisque Homère n'a point de terme fixe pour l'un et l'autre métal. On lit que la cuirasse et le bouclier d'Agamemnon étaient ornés de bandes et de bossettes d'étain et de cyanos noir, c'est-à-dire de plomb : cela prouve au moins que le plomb et l'étain entrèrent de bonne heure dans la fabrication des armures, et surtout comme ornement. Homère parle aussi de l'usage de mettre des balles de plomb au bout des lignes à pêcher.


Le laminage du plomb

On ne peut douter qu'on n'ait imaginé de bonne heure le laminage du plomb, si mou, si flexible, si facile à traiter. Caylus a prouvé que les anciens Romains connaissaient ce procédé, qui, comme tant d'autres, a été oublié pendant des siècles de barbarie, et dont la découverte a été renouvelée au commencement du XVIIIe siècle, époque où un Français, nommé Rémond, a trouvé l'art de laminer le plomb en le faisant passer entre des cylindres de fer.


L'écriture sur le plomb

L'usage d'écrire sur le plomb, ajoute Millin, remonte à une haute antiquité ; il était constamment établi du temps de Job, puisqu'il faisait des vœux pour que ses discours fussent gravés sur le plomb ou sur le marbre. Frontin et Dion Cassius nous apprennent que le consul Hirtius, assiégé dans Modène, fit tenir des avis écrits sur une lame de plomb à Decius Brutus, qui lui répondit par le même moyen. Pausanias fait mention de livres d'Hésiode écrits sur des lames de plomb. Si l'on en croit Pline, les actes publics furent consignés dans des volumes ou plutôt sur des feuilles de même matière.

Autres origines :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus