Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de aconit

L'origine de Aconit


Herbe vénéneuse qui croît plus fréquemment sur les rochers.


Dans la Grèce antique

On en trouvait une grande quantité auprès d'Héraclée, dans le Pont, où était la caverne par où l'on prétendait qu'Hercule était descendu aux enfers. De là, la fable imaginée par les poètes, que cette plante était née de l'écume de Cerbère, lorsque ce héros lui étreignit fortement le gosier, et l'arracha de l'empire des morts:
L'aconit,
Né du venin subtil que le chien des enfers
Vomit de son gosier écumant dans les fers.
Sous la voûte d'un roc, ténébreuse caverne,
S'enfonce un chemin creux, descente de l'Averne,
Où de la nuit profonde Hercule de retour
Traîna l'affreux Cerbère à la clarté du jour.
Sa triple tête, en vain rejetée en arrière,
Du soleil odieux repoussa la lumière.
Un hurlement de rage épouvanta les airs ;
Une écume de rage infecta ces déserts,
Et d'un sue infernal de ce venin livide
Germa de l'aconit la semence homicide.


Les différentes sortes d'aconits

Il y a plusieurs sortes d'aconits, entre lesquelles on en distingue une qui sert en médecine, c'est l'aconitum salutiferum, autrement nommé anthora parce qu'il passe pour l'antidote du thora, autre plante vénéneuse.

Autres origines :