Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de agaric

L'origine de Agaric


Excroissance fongueuse qui croit sur différents arbres, tels que le chêne, le hêtre, le sapin, etc. Il y a lieu de croire que la propriété qu'a l'agaric d'arrêter les hémorragies était connue des anciens, puisqu'ils ont nommé celui qui naît sur le chêne, en forme de champignon, agaricus sanguinem sistens, c'est-à-dire agaric qui arrête le sang ; mais cette découverte avait été longtemps perdue pour nous, lorsque le hasard nous l'a rendue.


Une vertu redécouverte au XVIIIe siècle

Au milieu du XVIIIe siècle, un bûcheron s'étant donné sur le pied un coup de cognée, et ne pouvant arrêter le sang qui coulait en abondance, s'avisa d'appliquer dessus un morceau d'agaric qui se trouvait à portée de sa main, ce qui le mit en état de revenir chez lui.
M. Brossard, chirurgien, chargé du soin du malade, ayant fait des réflexions sur l'effet de l'agaric, le proposa comme un remède souverain. On en fit quelques heureux essais, qui valurent au chirurgien une récompense ; mais, ajoute le Journal de Verdun, qui rapporte ce fait, le paysan n'eut rien.

Le puissant agaric qui du sang épanché
Arrête les ruisseaux et dont le sein fidèle
Du caillou pétillant recueille l'étincelle.

(Delille, l'Homme des Champ)

Autres origines :