Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de alcarazas

L'origine de Alcarazas



Une invention égyptienne

La difficulté de se procurer des boissons fraîches dans les pays chauds a suggéré aux peuples qui vivent sous le ciel brûlant de la zone torride un moyen ingénieux pour rafraîchir les liquides destinés à leur usage, et pour calmer avec délices la soif ardente qui les dévore. Cette invention, que les Égyptiens ont connue depuis un temps immémorial, a passé en Espagne avec les Arabes, puis elle s'est introduite en France.


Des vases réfrigérants

Les vases réfrigérants nommés alcarazas sont formés d'une espèce de poterie très légère et très poreuse, qui laisse facilement suinter l'eau à travers ses parois ; le liquide se filtrant, pour ainsi dire par tous les pores du vase, en imprègne d'humidité toute la surface extérieure, et donne lieu à une évaporation d'autant plus vive que la température de l'air est plus élevée, ou que le vase est exposé à un plus grand courant d'air.
Cette évaporation ne peut avoir lieu qu'en absorbant la chaleur du liquide contenu dans le vase, dont la température s'abaisse en conséquence de plusieurs degrés, et produit une boisson d'une fraîcheur délectable.


Les hydrocérames

M. Fourmy, déjà connu par l'invention de ses poteries salubres, qu'il a nommées hygiocérames, s'est occupé le premier en France de la fabrication des alcarazas ; et il a trouvé des procédés particuliers pour faire des vases à rafraîchir, auxquels il a donne le nom d'hydrocérames.

Autres origines :