Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de alchimie

L'origine de Alchimie


Suivant toute la force de cette expression, ce mot signifie la chimie sublime, la chimie par excellence.


Déjà connue au temps de Noë

Si l'on en croit quelques histoires fabuleuses, l'alchimie était connue dès le temps de Noé ; quelques auteurs ont même prétendu qu'Adam savait de l'alchimie.
Pour ce qui regarde l'antiquité de cette science, on n'en trouve aucune trace dans les anciens auteurs, depuis Homère jusqu'à quatre cents ans après Jésus-Christ. Le premier auteur qui parle de faire de l'or est Zozime, qui vivait vers le commencement du Ve siècle.


Faire de l'or

Il n'est point parlé du remède universel, qui est l'objet principal de l'alchimie avant Geber, auteur arabe, qui vivait dans le VIIe siècle. Kirker assure que la théorie de la pierre philosophale est expliquée, dans la table d'Hermès, et que les anciens Égyptiens n'ignoraient point cet art. Pline nous apprend que l'empereur Caligula fit des essais pour tirer de l'or de l'orpiment, et qu'il abandonna son projet, parce que le profit était loin de couvrir la dépense.


Confectionner un homme

Outre le secret de faire de l'or, les alchimistes s'attribuent aussi le pouvoir de donner aux pierres précieuses le degré de perfection qui leur manque. Leur témérité a été jusqu'à soutenir que par l'alchimie on pouvait former un homme. Amatus Lusitanus a assuré qu'il avait vu un petit homme, long d'un pouce, enfermé dans un verre, que Julius Camillus, comme un autre Prométhée, avait fait par la science alchimique.

Autres origines :