Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de alcoran

L'origine de Alcoran


Livre de la loi de Mahomet. Ce mot est composé de deux mots arabes, savoir, al, qui revient à notre adjectif le ou la, et koran, qui signifie lecture ; en sorte que les Turcs appellent leur loi la lecture, comme nous appelons la notre l'écriture.


Des passages défigurés de l'Ecriture sainte

L'opinion commune parmi nous sur l'origine de l'Alcoran, est que Mahomet le composa avec le secours de Batyras, hérétique jacobite, de Sergius, moine nestorien, et de quelques juifs.
M. d'Herbelot, dans sa Bibliothèque orientale, conjecture qu'après que les hérésies de Nestorius et d'Eutychès eurent été condamnées par des conciles œcuméniques, plusieurs évêques, prêtres, religieux et autres, s'étant retirés dans les déserts de l'Arabie et de l'Égypte, fournirent à cet imposteur des passages défigurés de l'Ecriture sainte, et des dogmes mal conçus et mal réfléchis qui s'altérèrent encore en passant par son imagination : ce qu'il est aisé de reconnaître par les dogmes de ces anciens hérétiques, dispersés dans l'Alcoran.


Selon les musulmans

Mais les musulmans croient comme un article de foi que leur prophète, qu'ils disent avoir été un homme simple et sans lettres, n'a rien mis du sien dans ce livre, qu'il l'a reçu de Dieu par le ministère de l'ange Gabriel, écrit sur un parchemin fait de la peau du bélier qu'Abraham immola à la place de son fils Isaac, et qu il ne lui fut communiqué que successivement, verset à verset, en différents temps et en différents lieux, pendant le cours de vingt-trois ans.

Autres origines :