Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de alleluia

L'origine de Alleluia


Mot hébreu qui signifie louez Dieu. Saint Jérôme est le premier qui l'ait introduit dans la liturgie.
Sidoine Apollinaire remarque que les rameurs chantaient à haute voix l'alléluia, qu'il appelle amnicum celeusma, comme un signal pour s'exciter et s'encourager il leur manœuvre.


D'abord employé une fois par an

Pendant longtemps on ne l'employait qu'une fois l'année dans l'église latine, savoir le jour de Pâque, puis, selon saint Augustin, les cinquante jours suivants, en réjouissance de la résurrection de Jésus-Christ ; mais il était plus en usage dans l'église grecque, où on le chantait même dans la pompe funèbre des saints.


Puis chanté toute l'année

Le pape Damase, mort en 384, et après lui saint Grégoire-le-Grand, ordonnèrent qu'on le chanterait de même toute l'année dans l'église latine. Le décret de ce dernier fut tellement reçu dans l'église d'Occident, qu'on y chantait l'alléluia même dans l'office des morts.


Puis supprimé

Dans la suite l'église romaine supprima dans cet office le chant de l'alléluia, aussi bien que depuis la septuagésime jusqu'au graduel de la messe du samedi saint, comme on le pratique encore aujourd'hui.

Autres origines :