Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de allemands

L'origine de Allemands



Un malentendu français

L'Allemand, dit M. Eryès, ne porte pas dans sa langue le nom par lequel nous le désignons ; il se donne celui de Deutsch, au pluriel Deuchsche, et appelle son pays Deutsland.
C'est par un malentendu que les Français ont attribué à cette nation le nom d'Allemand.


Un pays de guerriers

Les Allemani ou Allemanni, Alamanni, Alabani, étaient des guerriers teutons qui, dans le IIIe siècle de l'ère chrétienne, se formèrent en confédération dans le pays compris entre le lac de Constance, le Danube, le Rauhe-Alp, le Mein et la Lahn. A l'est ils confinaient avec les Suèves, et plus loin avec les Bourguignons. Leur territoire était divisé en cantons, quelques uns nommés d'après leurs habitants. Leur nom, qui se traduit par tous hommes, dénote également et leur origine mélangée et la bravoure commune à tous.
Ce fut d'abord une armée, qui ne tarda pas à devenir un peuple puissant.


Les Allemands face aux Romains

Les Romains ressentirent bientôt les effets de la valeur de ce peuple, qui s'était établi sur les frontières de l'empire, où il fit des invasions fréquentes. Les Allemands combattaient principalement à cheval ; et leur cavalerie était d'autant plus formidable, qu'ils la mêlaient à de l'infanterie légère, choisie parmi les jeunes gens les plus déterminés et les plus actifs, qu'un long exercice avait habitué à suivre le cavalier dans les marches les plus longues, les charges les plus rapides, ou les retraites les plus précipitées.
Ce fut sous le règne de Caracalla qu'on entendit pour la première lois parler des Allemands.

Autres origines :