Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de amphithéatre

L'origine de Amphithéatre


Lieu d'où les spectateurs, rangés circulairement, peuvent également bien voir de tous côtés.


Du bois à la pierre

L'amphithéâtre, dit M. Furgault, était destiné à donner au peuple des spectacles, soit de bêtes féroces, soit de gladiateurs. Les premiers amphithéâtres en Grèce n'étaient faits que de charpentes qui s'enlevaient après les jeux finis ; la même chose se pratiquait à Rome ; mais bientôt après, à l'occasion de quelques accidents qui arrivèrent dans les spectacles, on prit le parti d'en construire de pierres, d'abord à Athènes, et peu après à Rome.
Auguste fut le premier qui en fit faire un pareil dans le champ de Mars, l'an 725 de la fondation de Rome, sous le consulat de Statilius Taurus ; cet amphithéâtre fut consumé par les flammes et relevé avec plus de magnificence sous Néron ; mais celui qui fut bâti sous Vespasien était bien supérieur aux premiers, soit pour la beauté, soit pour la grandeur.


La découverte de ruines en France

Depuis peu on a découvert à Poitiers les vastes ruines d'un amphithéâtre romain, dont l'arène avait 162 mètres de long sur 81 de large. Quelques uns des étages supérieurs existent encore, de même que les voûtes inférieures, où on mettait les bêtes féroces. Cet amphithéâtre n'avait qu'une seule porte de 30 pieds de haut sur 21 de large ; cette porte, qu'on voit encore, offre un coup d'œil imposant. Les pierres sont jointes au moyen d'un ciment indestructible.


Une salle de spectacle

L'amphithéâtre parmi nous est la partie du fond d'une salle de spectacle, ronde ou carrée, opposée au théâtre, à sa hauteur, et renfermant des banquettes parallèles et placées les unes devant les autres, auxquelles on arrive par un espace ou une allée vide qui les traverse depuis le haut de l'amphithéâtre jusqu'en bas.

Autres origines :