Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de amulette

L'origine de Amulette



Dès l'Antiquité

L'usage des amulettes, c'est-à-dire de petites figures de pierre, de bandelettes ou autres objets que la superstition regarde comme des préservatifs contre les maladies et les enchantements, remonte aux temps les plus reculés.
Les Grecs leur donnaient différents noms, suivant les différentes propriétés qu'ils leur supposaient. Les Romains avaient de petites figures en bronze qu'ils portaient dans la poche et quelquefois sur le corps. C'est ainsi que Sylla, suivant le témoignage de Plutarque, avait une petite image d'or d'Apollon Pythien, qu'il portait sur son estomac dans toutes ses expéditions, image qu'il baisait souvent.


Une superstition qui perdure

Les pères de l'église, les conciles eux-mêmes ont en vain condamné ces pratiques superstitieuses ; et si les progrès des lumières ont singulièrement affaibli, dans ces derniers siècles, la confiance que la sottise accordait à ces espèces de talismans, ils ne l'ont pas entièrement détruite. Ne voit-on pas encore quelques personnes attribuer à des bagues, à des sachets, à des scapulaires, à des os de mouton, etc., la vertu de les préserver de maux de dents, de fièvre, d'apoplexie, etc.

Autres origines :