Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de antipodes

L'origine de Antipodes



Dans l'Antiquité grecque

L'opinion que la terre est ronde, habitée en tous sens, et que par conséquent il y a des antipodes dont les pieds sont opposés aux nôtres, est une des plus anciennes vérités connues des anciens philosophes. Diogène Laërce dit, dans un endroit de son histoire, que Platon était le premier qui eût nommé antipodes les habitants de la terre qui nous sont opposés. Il ne veut pas dire que Platon ait enseigné le premier cette opinion, mais seulement qu'il a le premier employé le mot d'antipodes ; car, dans un autre endroit, le même Diogène Laërce cite Pythagore comme auteur de cette opinion. Plutarque a aussi un passage là-dessus, par lequel il paraît que c'était un point discuté de son temps. Lucrèce et Pline, qui combattent ce sentiment, ainsi que saint Augustin, servent aussi à faire voir que de leur temps il devait avoir prévalu.


Les antipodes du globe

Ceux qui sont diamétralement opposés, ou placés aux deux extrémités d'une ligne qui passerait par le centre de la terre, sont antipodes l'un à l'autre : Paris et tout le reste de l'Europe ont leurs antipodes dans la mer du Sud, un peu à l'orient de la Nouvelle-Zélande. Ils ont la latitude égale, mais l'une septentrionale et l'autre méridionale ; ils différent en longitude de 180 degrés ; du reste, ils ont tout opposé, les saisons, les jours et les heures.
Depuis plus de deux mille ans qu'on connaît la rondeur de la terre, les savants n'ont point doute qu'il n'y eût des antipodes ; ce n'a été que dans les temps de la plus stupide ignorance qu'on a pu avoir le moindre doute à cet égard. Mais on a quelquefois de la peine à se figurer comment les hommes peuvent habiter des pays antipodes, en sorte que leurs pieds soient tournés les uns contre les autres.
On imagine d'abord que les uns ou les autres doivent avoir la tête en bas ; mais, pour rectifier cette idée, on n'a qu'à examiner pourquoi nous sommes debout sur la surface du globe ; pourquoi nous retombons sans cesse à cette première situation, dès qu'un effort étranger nous en a tirés. Cette force avec laquelle tous les corps descendent vers la terre, soit qu'on l'appelle pesanteur, gravité ou attraction, se manifeste dans tous les points de notre globe.

Autres origines :