Accueil > Les origines commençant par A > L'origine de artillerie

L'origine de Artillerie



Instruments utilisés pour confectionner les armes

Tous les instruments de ject s'appelaient autrefois engins et artillerie, pour ce qu'il fallait avoir de l'art pour faire et composer ces ouvrages subtils. Dont est demeuré le nom d'artiller (artilleur) aux faiseurs d'arcs, flèches et arbalètes, et d'artillerie à tout instrument qui frappe de loin. Par la suite, seulement à ceux qui, pour opérer, étaient aidés de poudre faite de charbon, de saulx et de soufre allumé par le feu.

Artiller, proprement c'est rendre fort par art, et garnir d'outils ou instruments de guerre. Ce que le roman du chevalier au Barizel confirme en ces termes :
Près de la marche de la mer
Avoir fait son castel fermer (fortifier)
Qui moult estoit bien batilliez,
Si fort et si bien artilliez (artillé)
Qu'il ne creinoit ne roi ne comte.

Et de là le nom de notre artillerie.


Après l'invention de la poudre à canon

Depuis l'invention de la poudre à canon, on entendit uniquement par artillerie l'art de construire des armes à feu et de s'en servir.
M. de la Porte, dans ses Épithètes, rapporte à l'an 1434 l'invention de cet art, invention qu'il attribue à un moine allemand et alchimiste, nommé Bertholde Schwarts ; mais quelques auteurs pensent qu'il a été inventé par Constantin Anchtzen, de Fribourg, en 1330, à peu près dans le temps de la découverte de la poudre à canon.
Si l'on en croit d'autres, les Vénitiens en firent usage en 1366, à l'attaque de Claudia-Fossa, où les Allemands leur portèrent des halles, du plomb et de petites pièces de canon formées avec de fortes tôles de fer, cerclées à peu près comme un tonneau. Cependant cette invention, quoique nouvelle, n'était pas inconnue, puisqu'on croit que les Anglais à la bataille de Créci, en 1346, firent usage de six pièces de canon, et que la terreur qu'elles inspirèrent détermina la victoire en leur faveur.
Sous Charles V et Charles VI, on connaissait les canons à main, c'étaient des arquebuses. On avait aussi des mortiers qui lançaient des quartiers de pierre de cent cinquante et deux cents livres. On n'employait l'artillerie que pour les sièges.


L'invention du mousquet, de la carabine, du pistolet...

Les Moscovites ont inventé le mousquet ; les Arabes la carabine ; les Italiens de Pistoie, en Toscane, le pistolet ; et depuis 1630, sous Louis XIII, les Français ont inventé le fusil.
Le pétard fut inventé en France. Henri IV, n'étant encore que roi de Navarre, prit Cahors, en 1539, par le moyen des pétards. On fixe au plus tard l'invention des grenades sous François Ier. Cette invention et celle des pots à feu ont donné lieu à l'invention de la bombe.

Autres origines :