Accueil > Les origines commençant par B > L'origine de banque

L'origine de Banque



D'origine italienne

Ce mot vient de l'italien banca, formé de l'espagnol banco, un banc sur lequel étaient assis les changeurs ou banquiers, dans les marchés ou places publiques, ou une table sur laquelle ils comptaient leur argent, et qu'on nomme aussi en espagnol banco.
Il paraît que le nom, comme la chose, nous est venu des Italiens, et que la plus ancienne banque est celle de Venise, qu'on appelle vulgairement banco del giro. Les principales sont celles d'Amsterdam, de Hambourg, la banque royale d'Angleterre. Ce ne fut qu'en 1716 que Law et compagnie érigèrent en France une banque sous le nom de banque générale, laquelle fut convertie en banque royale en 1718.


La banque de France

Le mot banque, dans le sens où il est pris ici, signifie l'association d'une masse de capitaux, dont la destination immuable est d'escompter le papier du commerce, ou d'autres valeurs à un taux fixe et modéré, et toujours inférieur à celui de l'escompte exercé par les particuliers. La banque émet des billets remboursables au porteur : ces billets, d'un usage commode dans les grandes transactions, ont encore l'avantage, lorsque leur crédit est confirmé, d'accroître la masse du numéraire circulant.

Les avantages d'une pareille institution furent longtemps négligés en France. Le premier établissement de ce genre que l'on puisse citer, fut la caisse d'escompte ; mais cet établissement qui, pendant plusieurs années, avait eu le plus grand succès, ne put résister au coup que la révolution porta à son crédit. Nous restâmes donc pendant un laps de temps sans caisse publiquement avouée dans l'acception que nous donnons à ce mot. Le gouvernement qui a succédé à l'époque du 18 brumaire classa, dès son aurore, l'établissement d'une banque au nombre des moyens réparateurs du crédit, du commerce et de l'industrie ; et l'on vit bientôt se former la banque de France, qui, par la sagesse de son administration, fixa rapidement la confiance publique.
Vers la même époque, on vit s'établir à Paris deux nouvelles banques, l'une sous le nom de caisse de commerce, et l'autre sous le titre de comptoir commercial. Enfin, la loi du 24 germinal an XI (14 avril 1803), en supprimant la caisse de commerce et le comptoir commercial, a reconnu l'association formée à Paris sous le nom de banque de France, et lui a accordé le privilège exclusif d'émettre des billets de banque, en se conformant aux dispositions énoncées dans ladite loi.

Autres origines :