Accueil > Les origines commençant par B > L'origine de bastion

L'origine de Bastion



Une époque indéterminée

Il est difficile de déterminer précisément l'époque où les bastions ont été inventés, mais il est certain que l'usage s'en est établi vers l'an 1500. Quelques écrivains l'ont honneur de cette invention à Zisca, chef des hussites en Bohême, et prétendent qu'il s'en est servi à la fortification de Tabor. M. de Folard dit au contraire qu'on n'avait point vu de bastions avant ceux qu'Achmet-Bacha, l'un des généraux de Soliman-le-Magnifique, fit construire à Otrante, lorsqu'il en eut fait la conquête, en 1480. Selon le marquis de Maffei, la gloire d'avoir élevé le premier des bastions est due à un ingénieur de Vérone, nommé San-Micheli.


Utilisé à partir du XVIe siècle

Quoi qu'il en soit, les bastions n'ont guère commencé à être en usage qu'au temps de François Ier et de Charles-Quint, c'est-à-dire, comme nous l'avons établi plus haut, vers l'an 1500 ou 1520. On leur a d'abord donné le nom de boulevards, et on les a faits très petits. On voit dans un ouvrage de Tartaglia, imprimé en 1546, un plan de Turin, revêtu de quatre bastions qui venaient d'être faits quelque temps avant cette époque.
Dans la suite on donna beaucoup plus de largeur aux bastions, et on les construisit plus près les uns des autres. La citadelle d'Anvers, édifiée l'an 1566, est le premier modèle de ce raffinement. Du reste, la grandeur des angles et de toutes les parties du bastion a souffert différentes variations, suivant le temps et les idées particulières des ingénieurs.


Les tours bastionnées

M. le maréchal de Vauban a inventé les tours bastionnées, dont l'usage est de servir de retranchement aux contre-gardes, et de mettre les poudres en sûreté, car ces tours sont construites en souterrains à l'épreuve de la bombe.

En complément :

Autres origines :