Accueil > Les origines commençant par B > L'origine de bénédiction

L'origine de Bénédiction



Un usage de la plus haute antiquité

L'usage de donner la bénédiction remonte à la plus haute antiquité. Les patriarches au lit de la mort bénissaient leurs enfants et leur famille ; les prophètes et les hommes inspirés donnaient des bénédictions aux serviteurs de Dieu et à son peuple ; les prêtres bénissaient solennellement le peuple juif dans certaines cérémonies.
Cet usage a passé chez les chrétiens, et s'est toujours conservé chez les catholiques romains, parmi lesquels les bénédictions se pratiquent dans presque toutes les cérémonies. On bénit en effet dans l'église romaine, non seulement le peuple, mais encore les églises, les cimetières, les maisons et les campagnes.


La bénédiction de la rose d'or

Cette cérémonie fut instituée, en 1366, par le pape Urbain V, qui, voulant donner une marque particulière de son estime à Jeanne reine de Sicile, bénit solennellement, le quatrième dimanche de carême, une rose d'or, et l'envoya à cette princesse. Il fit en même temps un décret par lequel il ordonna que, tous les ans, on en bénirait une semblable. La bénédiction de cette rose se fait avec de l'encens, de l'eau bénite, du baume et du musc. Sa Sainteté en fait ordinairement présent à quelque église ou à quelque princesse du monde chrétien.

Autres origines :