Accueil > Les origines commençant par B > L'origine de beurre

L'origine de Beurre



Un usage d'abord médical ou religieux

Il est parlé de beurre dans la Genèse ; mais Beckmann prétend que c'est une méprise des traducteurs, et que le mot devait être rendu par celui de crème ou de lait aigre.
Les Grecs n'ont connu le beurre que fort tard ; et, selon le même auteur, ils furent redevables de cette invention aux Scythes, aux Thraces ou aux Phrygiens, et ce seraient les Germains qui en auraient fait connaître l'usage aux Romains, qui ne s'en servaient qu'en remède et jamais en aliment ; les Espagnols n'en firent très longtemps que des topiques pour les plaies.
Dans les ordonnances indiennes de Wisnou, écrites douze siècles avant l'ère chrétienne, à ce que conjecture cet auteur, il est question de beurre pour certaines cérémonies religieuses. Durant les premiers siècles de l'église, on brûlait du beurre dans les lampes au lieu d'huile ; cette pratique s'observe encore dans l'Abyssinie.


L'usage du beurre en France

Comme nos provinces méridionales sont les seules où l'olivier puisse croître avec un certain avantage, il n'a dû se multiplier en France que faiblement : aussi la quantité d'huile que produisaient ces provinces n'a-t-elle jamais été suffisante, à beaucoup près, pour la consommation du royaume. Ce fut cette disette qui, en 817, porta le concile d'Aix-la-Chapelle à permettre aux moines l'usage du jus de lard, et, en 1491 , le souverain pontife à permettre à la reine Aune, puis ensuite à la Bretagne, puis successivement à nos autres provinces, l'usage du beurre en assaisonnement pour les jours maigres.

Autres origines :