Accueil > Les origines commençant par B > L'origine de bourreau

L'origine de Bourreau


Le dernier officier de justice, dont le devoir est d'exécuter les criminels.


Le bourreau chez les différents peuples

Chez les Israélites, tout le peuple ou les parents d'un homme tué, ou quelques autres personnages semblables, selon les différents cas, exécutaient les sentences de mort. On se faisait honneur de ces exécutions, qui n'avaient alors rien d'infamant.
Chez les Romains, les bourreaux étaient à peu près regardés comme ils l'étaient en France, encore au XIXe siècle ; la loi des censeurs les privait de domicile.
Chez les Grecs, cet office n'était point méprisé, puisque Aristote met le bourreau au nombre des magistrats.


l'origine du nom de Bourreau

On rapporte à l'an 1260 ou 1261 l'origine du nom de bourreau donné aux exécuteurs de la haute justice. Ils le doivent, dit-on, à un clerc nommé Richard Borel, qui possédait le fief de Bellemcombre, à la charge de pendre les voleurs du canton. Sa qualité d'ecclésiastique le dispensait sans doute de les exécuter de sa propre main ; mais il fallait qu'il les fit exécuter par la main d'autrui : il prétendait que le roi lui devait les vivres tous les jours de l'année, en conséquence de cette charge.

Autres origines :