Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de centurie

L'origine de Centurie


Ce mot se dit dans le style historique de la division du peuple romain par centaines.


Les centuries de Nostradamus

On appelle les centuries de Nostradamus les prédictions de cet auteur, rangées par centaines de quatrains ou de sixains. On a appelé, par imitation, centurie des quatrains ou autres pièces de vers faits dans le genre de ceux de Nostradamus. Les vers suivants serviront d'exemple.

Centurie adressée à madame la marquise de Lassay, en lui envoyant des croquets de Reims.
Lorsqu'à Saint-Main on remettra
Croquets de Rheims dans les maisons de Julie,
Deux choses lors très sagement fera :
La première est qu'elle les croquera,
Puis en après avoir fait chère lie,
Si elle fait bien, à part soi se dira :
Cil qui me fait ce petit présent-là
De me croquer longtemps a fantaisie,
Et toutefois que croquer me pourra,
Très bien je sais qu'à l'instant me vouera
Tout son avoir, même sa propre vie ;
Rien que plaisir il ne m'en coûtera ;
Pourquoi serait à moi grande folie
De refuser à qui tant m'aimera
Croquet que j'ai dont il a tant envie.

(L'abbé de Chaulieu)

Autres origines :