Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de champ

L'origine de Champ



Le champ clos

Lieu enfermé de barrières ou clos de murailles, dans lequel deux ou un plus grand nombre de personnes, qui, dans cette circonstance, étaient appelées champions, vidaient autrefois leurs différends par les armes, et avec la permission des magistrats.
« On appelait champ clos, dit Saint-Foix, un terrain qu'on couvrait de sable, et qu'on entourait d'une double barrière avec des échafauds pour le roi et les juges du champ, pour les dames, les gens de la cour, et le peuple. Ces espèces de théâtres destinés à être arrosés du sang de la noblesse, se faisaient ordinairement aux dépens de l'accusateur. Quelquefois l'accusé avait la fierté de vouloir qu'ils se fissent à frais communs. »


Le champ de mars (ou de mai)

On désignait ainsi, en France, les assemblées générales de la nation que les rois de la première race convoquaient chaque année en mars ou en mai, et dans lesquelles on délibérait sur les affaires de l'état.

En complément :

Autres origines :