Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de chariot

L'origine de Chariot



Déjà connu dans l'Egypte antique

L'usage des chariots est très ancien chez certains peuples. Ils étaient communs en Egypte dès le temps de Jacob. « J'observerai à ce sujet, dit Goguet, que, suivant toutes les apparences, on n'aura pas d'abord imaginé d'évider les roues, c'est-à-dire de les composer de jantes et de raies. Dans les premiers temps on les aura faites pleines et massives. L'antiquité attribuait aux Phrygiens l'invention des chariots à quatre roues dont on se sert pour le transport des marchandises.


Le chariot à vapeur

La France revendique l'invention des chariots à vapeur, dont M. Blenkinsop, en Angleterre, a fait une si utile application pour le transport des houilles de Newcastle. Un chariot à vapeur traîne à sa suite, sur un chemin de fer, quatorze chariots ordinaires, chargés chacun de quatre mille pesant de houille ; ce qui fait, poids total, cinquante-six mille. Si l'on ajoute le poids des chariots, qui, attachés à la suite les uns des autres, augmentent encore la résistance par les frottements, l'on pourra se faire une idée de la puissance des chariots nouvellement mis en usage.
En rendant hommage à nos rivaux d'outre-mer, nous ne pouvons ravir à MM. Montgolfier et Cugnot la gloire de l'invention. Montgolfier avait construit un petit char à vapeur, dans lequel il promenait sa famille dans les allées de son jardin. En 1770, M. Cugnot, ingénieur militaire, présenta une voiture à trois roues, portant une machine à vapeur destinée à la mettre en mouvement. Cette voiture fut exécutée à l'arsenal de Paris, aux frais du trésor royal, par les ordres du premier ministre, le duc de Choiseul ; mais ces premiers essais ne partirent pas satisfaisants.

En complément :

Autres origines :