Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de châtelet

L'origine de Châtelet



Le grand-châtelet

« Il n'existe, dit M. Dulaure, dans son Histoire de Paris, aucune notion certaine sur l'origine de cette forteresse. Il est probable que Louis-le-Gros, à la place d'une tour en bois qui s'élevait, sous la seconde race, à l'extrémité septentrionale du Pont-au-Change, fit construire une autre tour ou forteresse, aussi en bois, mais plus considérable.
C'est sous le règne de Louis VII, fils de Louis-le-Gros, qu'on a des preuves certaines de l'existence de cette forteresse. Dans une charte de ce roi, de l'an 1147, on lit qu'il fit don à l'abbaye de Montmartre de la place des Pêcheurs, située entre la maison des Bouchers et le Châtelet du roi. Ces mots Châtelet du roi, qui, dans aucun acte postérieur, ne se trouvent plus réunis, portent aussi à croire qu'ils signifiaient le Châtelet bâti par le roi.
On sait aussi avec certitude que ce Châtelet, sous le même règne de Louis VII, était la demeure du prévôt de Paris. Cette forteresse en bois ou en pierre a pu être construite sous le roi précédent, Louis VI, prince bien plus entreprenant que son fils. Voilà, ajoute M. Dulaure, tout ce que la disette des monuments historiques me permet de dire en faveur de ma conjecture, qui est bien plus vraisemblable que celle qui fait remonter la construction de cette forteresse au temps de Jules César. »
Cet édifice a été démoli quelques années après que la révolution eut commencé, et l'on a élevé une fontaine sur la place qu'il occupait.


Le petit-châtelet

Un tarif, cité par Saint-Foix, nous apprend que c'était au passage du Petit-Châtclet que se percevaient, du temps de saint Louis, les péages et droits d'entrée ; mais il paraît que cette espèce de forteresse, située à l'extrémité méridionale du Petit-Pont, n'était construite qu'en bois, puisqu'une inondation extraordinaire de la Seine, arrivée le 20 décembre 1296, renversa le Petit-Châtelet ainsi que plusieurs bâtiments. « Charles V, dit M. Dulaure dans son Histoire de Paris, le fit reconstruire en pierre, en 1369, par le prévôt de Paris, Hugues Aubriot, dans le dessein de contenir la turbulence des écoliers de l'Université, dont les émeutes se renouvelaient fréquemment. Charles VI , en 1402, destina cette forteresse sombre, ou espèce de prison, à la demeure du prévôt de Paris, comme un logement honorable. »
En 1782, cet édifice, qui obscurcissait et attristait le voisinage, et sous lequel était une route étroite, gênante et dangereuse pour les passants, fut enfin démoli ; et cette démolition répandit la salubrité et la lumière dans ce quartier qui, depuis longtemps, en était privé par cette vieille et hideuse construction.

Autres origines :