Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de clepsydre

L'origine de Clepsydre



Les clepsydres antiques

On donne le nom de clepsydre aux horloges mises en mouvement par le moyen de l'eau. Chez les anciens la clepsydre était une machine fort grossière et peu juste, dont toute l'industrie consistait à faire nager sur l'eau un petit vaisseau en forme de bateau garni d'une verge, qui marquait en montant, à mesure que l'eau tombait d'un autre grand vaisseau, les espaces des heures sur une règle qui lui était opposée. Depuis on a beaucoup perfectionné ces machines, auxquelles même on a appliqué des sonneries et des mouvements mécaniques mis en jeu parla chute de l'eau.


La mesure du temps et l'écoulement de l'eau

Les Égyptiens prétendaient que Mercure, après avoir remarqué que le cynocéphale urinait douze fois par jour, à des distances égales, profita de cette découverte pour construire une machine qui produisît le même effet. En dépouillant ce récit des fictions qui accompagnent ordinairement, chez les anciens, l'histoire des premières découvertes, on voit que c'est par l'écoulement de l'eau que les
Égyptiens avaient cherché originairement l'art de mesurer le temps.
C'est aussi à l'aide des horloges d'eau que les astronomes chinois calculaient les intervalles de temps qui s'écoulent entre le passage d'une étoile par le méridien, le coucher ou le lever du soleil, etc.
C'est encore à l'aide d'une pareille machine qu'on a cru que les premiers astronomes avaient divisé le zodiaque en douze parties égales.


Une invention de Scipion Nasica

Pline attribue à Scipion Nasica l'invention des clepsydres, c'est-à-dire des clepsydres romaines, car Vitruve fait remonter l'usage de la clepsydre à Ctésibius d'Alexandrie.

Autres origines :