L'origine de Coche

Jusqu'au temps de Henri IV, les carrosses ne paraissent pas avoir eu d'autre dénomination que celle de coche. « Je comptais aller vous voir, écrivait ce prince à Sully ; mais je n ne le pourrai, attendu que ma femme se sert de ma coche. » Remarquons que ce mot était alors féminin.


Une voiture publique

Ce terme sert aujourd'hui à désigner une voiture publique qui transporte les particuliers et leurs effets d'un lieu fixe à un autre lieu. Il y a deux sortes de coches, les coches d'eau et les coches de terre. Il est même vrai de dire que depuis vingt ans environ cette dénomination est restreinte aux coches d'eau, tandis que les autres prennent les noms génériques de carrosse, voiture, ou les noms spécifiques de diligence, messageries, etc.


La première institution des coches

La première institution de ces coches remonte à Charles IX. Ils étaient loués par des particuliers ; mais bientôt il y eut un privilège exclusif et un inspecteur des coches. En 1594, Henri IV créa un surintendant de ces voitures, ce qui fait présumer qu'elles étaient dès lors établies en grand nombre. Ce fut alors que commença la police de ces voitures, sur la qualité de marchandises, l'exactitude du départ, le prix et l'ordre des places, la tenue des registres, la sûreté des effets mis aux coches, les devoirs des cochers, etc.

Utilisation des cookies

1001origines et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.



 

Sans publicité, 1001origines ne peut pas exister.Sans revenus publicitaires, 1001origines ne peuvent pas exister. Vous avez choisi de refuser les cookies, notamment ceux nécessaires à la personnalisation des publicités.

L'accès au contenu du site est donc limité. Merci de votre compréhension.