Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de concert

L'origine de Concert



Le concert spirituel

Jusqu'au commencement de la révolution, ce concert, dans lequel on n'exécuta d'abord que des symphonies, des motets et des chants religieux, tenait lieu de spectacle public à Paris, pendant la clôture des autres spectacles. Il était établi au château des Tuileries. L'origine en remonte à l'année 1725. Anne Danican, dit Philidor, musicien de la chambre du roi, et frère aîné du célèbre compositeur de ce nom, moyennant mille livres par an, et sous la condition de n'y faire chanter aucune musique française ni aucun morceau d'opéra, obtint de l'entrepreneur de ce spectacle la permission de donner des concerts les jours où les grands théâtres seraient fermés.

Bientôt après, on y exécuta aussi de la musique française et profane, et depuis ce temps l'administration fut changée plusieurs fois. Ce que le concert spirituel offrait de plus intéressant, lorsque les entrepreneurs voulaient s'en donner la peine, c'était le plaisir d'entendre, de juger, de comparer les grands talents étrangers, et l'émulation qui en résultait pour les talents nationaux.

Autres origines :