Accueil > Les origines commençant par C > L'origine de cotte d'armes

L'origine de Cotte d'armes


Cette casaque, que les Français mettaient autrefois sur leurs cuirasses, ne fut plus par la suite que l'habit de cérémonie des hérauts.


Les fourrures garnies de cotte d'armes

C'était par les cottes-d'armes, dit le président Hénault, que se distinguaient les chevaliers ; et les différentes fourrures dont elles étaient garnies, formèrent les diverses couleurs qui, de là, passèrent dans leurs armes, et qu'il est aisé d'y reconnaître, telles que l'hermine, le vair, le sable, le sinople, etc. A ces couleurs ou ajouta quelques ornements pris encore de l'habillement, comme la face de la jarretière, la pale de l'épieu, le sautoir de l'étrier, la macle des mailles qui formaient le haubert.

Autres origines :