Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de dédicace

L'origine de Dédicace



Un usage très ancien

L'usage des dédicaces est fort ancien. Les Juifs célébraient chaque année la dédicace du temple, faite par Judas Machabée, 164 ans avant l'ère chrétienne. Nabuchodonosor fit faire une dédicace solennelle de sa statue. Pilate dédia à Jérusalem des boucliers d'or en l'honneur de Tibère ; et Tacite parle de la dédicace du Capitole, après que Vespasien l'eut fait reconstruire.


La dédicace des églises

Dans le christianisme, la dédicace des églises a commencé à se faire avec solennité du temps de Constantin. Les chrétiens se voyant en liberté sous son empire, élevaient partout de nouvelles églises à la place de celles qui avaient été ruinées. Leurs dédicaces étaient des fêtes magnifiques : les évêques s'y assemblaient en grand nombre, les peuples y accouraient en foule. Nous avons, dans Eusèbe, la description de celles des églises de Jérusalem et de Tyr, sous Constantin, et beaucoup d'autres dans des auteurs postérieurs. C'est depuis ce temps là que les dédicaces des églises sont des fêtes solennelles parmi les chrétiens.

Autres origines :