Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de dents artificielles

L'origine de Dents artificielles


Les anciens ne paraissent pas avoir connu ce moyen de réparer la perte des dents, dont la privation ou l'irrégularité ôte à la physionomie l'expression et le charme.


Les premières implantations de dents

Guillemeau, un des premiers, parle de l'implantation, qui se fait en retirant à un individu une dent pour la transposer sur un autre ; mais ce moyen aussi cruel qu'immoral, a été abandonné ; il a été remplacé avantageusement par l'ivoire, les dents d'hippopotame, ou des dents sèches.
Enfin M. Duchâteau, apothicaire à Saint-Germain-en-Laye, fit faire, pour son usage, un râtelier en terre de porcelaine de Sèvres ; il le présenta à l'académie de chirurgie en 1776. M. Dubois-Foucou est parvenu à l'aide seule de l'expérience, à fabriquer des dents dont l'émail prend la teinte appropriée aux personnes, tant à cause de leur tempérament que des autres dents qu'elles conservent ; il a publié, en 1808, un ouvrage dans lequel il fait connaître son procédé.

Autres origines :