Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de diables cartésiens

L'origine de Diables cartésiens



Des plongeons de verre

On appelle ainsi de petits plongeons de verre, qui, étant renfermés dans un vase plein d'eau, descendent au fond, remontent, et font tels mouvements qu'on veut. Ces petits plongeons sont de deux sortes : les uns sont des masses solides de verre, auxquelles on attache en haut une petite boule pleine d'air, qui a comme une petite queue ouverte, ce qui rend le total moins pesant qu'un égal volume d'eau, mais de manière que la différence est fort petite ; les autres sont creux en dedans, et percés en quelque endroit d'un petit trou.
Ces plongeons étant enfermés dans un vase plein d'eau, dont le goulot soit étroit, si l'on presse avec le doigt la superficie de l'eau au goulot, l'air contenu dans le plongeon ou dans la boule est condensé, le plongeon devient plus pesant que l'eau, et descend ; si on retire le doigt, l'air se dilate, le plongeon devient plus léger, et remonte.

Autres origines :