Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de divorce

L'origine de Divorce



Le divorce dans l'antiquité romaine

Le divorce était autorisé chez les Juifs par la loi de Moïse. Il était également permis chez les Romains, comme il l'avait été à Lacédémone et à Athènes ; mais il n'était pas vu avec faveur, et Solon, de même que Lycurgue, y avait attaché une espèce d'infamie, et le premier divorce à Rome, quoique la dissolution du mariage fût autorisée longtemps auparavant, ne date que de l'an 523 après la fondation de la ville. Ce fut Carvilius Ruga qui fournit l'exemple d'un semblable événement. Il protesta devant les censeurs que, quelque amour qu'il eût pour sa femme, il la quittait sans murmurer, à cause de sa stérilité, préférant l'avantage de la république à sa satisfaction particulière.
Saint Justin nous apprend que, sous Marc Aurèle, une femme répudia hautement son mari ; ce qui fait connaître qu'alors le divorce avait lieu parmi les chrétiens.


Le divorce dans les Gaules

L'usage du divorce passa de Rome dans les Gaules ; il fut encore observé pendant quelque temps depuis l'établissement de la monarchie française : on en trouve plusieurs exemples sous la première et la seconde races de nos rois.

Autres origines :