Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de dragonnade

L'origine de Dragonnade


C'est ainsi qu'on appelle les violences qui furent exercées en 1684, dans les Cévennes, contre les calvinistes.


Le début et la fin des dragonnades

« L'édit donné par Louis XIV au mois d'octobre 1685, portait, est-il dit dans l'Esprit de la ligue, entre autres choses, défense aux protestants de tenir des écoles, et injonction aux pères et mères ainsi qu'aux tuteurs, de faire élever leurs enfants ou pupilles dans la religion catholique. Comme le roi, en envoyant son édit dans les provinces, recommandait aux intendants et aux gouverneurs la plus grande fermeté dans l'exécution, plusieurs se crurent autorisés à employer la violence comme un moyen plus court, plus facile, et peut-être plus efficace que l'instruction.
Dans cette idée, ils faisaient accompagner les missionnaires par des dragons. Ceux-ci, sous prétexte de chercher les calvinistes pour les mener au catéchisme et à la messe, se répandaient dans les maisons, s'y établissaient comme en pays ennemi, pillaient les meubles, consommaient les provisions, et se portaient souvent aux derniers excès d'indécence et de cruauté, ce qui fit donner à ces sortes de missions le nom de dragonnades. D'aussi cruels traitements persuadèrent aux réformés qu'on avait résolu de les exterminer, et cette idée leur fit prendre en foule la fuite hors du royaume. On compte qu'il en sortit plus de deux cent mille. »

Autres origines :