Accueil > Les origines commençant par D > L'origine de duc

L'origine de Duc



De gouverneurs de troupes à gouverneurs de provinces

Duc, du latin dux (chef d'armée, celui qui conduit, qui commande les troupes). « Le duc, dit Etienne Pasquier dans ses Recherches sur la France, qui se prenait premièrement (chez les Romains) pour chef de guerre, commença lors (c'est-à-dire lorsque le nom d'empereur, qui, dans l'origine, signifiait général d'armée, commença lui-même à marquer le pouvoir souverain) d'être pris pour un gouverneur : et depuis, par succès de temps, pour nom de principauté. »
Du temps de l'empereur Probe, en 276, les généraux des divers corps de troupes étaient désignés sous le nom de ducs, duces. C'est l'origine des ducs qui furent quelque temps après gouverneurs des provinces. Ces titres et les fonctions qui y étaient attachées n'étaient d'abord que des commissions ; il paraît même que le titre de duc fut, sous les enfants de Constantin, l'apanage des proconsuls ou prêteurs. L'invasion des barbares ne changea rien à ces titres.


Les ducs et les comptes

Au VIe siècle, les ducs étaient chargés du gouvernement des provinces et les comtes de celui des villes. La coutume s'établit dès lors peu à peu en France, d'appeler ducs ceux qui gouvernaient plusieurs diocèses, et comtes ceux qui n'en gouvernaient qu'un seul sous les ducs.
La succession héréditaire des duchés est manifeste dès le VIIIe siècle, dans la personne d'Eudes, duc d'Aquitaine ; mais ce n'est que sous les derniers rois de la seconde race qu'elle se réalisa par usurpation. Vers le commencement du Xe siècle, les ducs et les comtes convertirent en principautés les lieux et les villes où ils commandaient auparavant par commission, et dès lors ils ajoutèrent à leur nom celui de leurs duchés ou de leurs comtés.
Les duchés furent héréditaires en France jusqu'en 1566, que Charles IX ordonna qu'ils seraient réversibles à la couronne au défaut de mâles. Jusqu'au temps de ce prince, les créations de duchés ne s'étaient faites qu'en faveur des princes du sang.


Le duché-prairie

Les premières lettres-patentes d'érection en duché-pairie furent données en faveur de Jean, comte de Bretagne, en 1297, pour remplacer la pairie de Champagne, réunie à la couronne par le mariage de Philippe-le-Bel avec Jeanne de Navarre, en 1284. Ce n'est que sous Charles IX que l'on a commencé à ériger par brevet les terres de quelques particuliers en duchés-pairies. Le plus ancien et par conséquent le premier duché-pairie de cette sorte, est celui d'Usez, érigé en 1572.
Le premier prélat français qui ait eu le titre de duc, est Robert de Courtenai, qui monta sur le siège de Reims en 1299.

Autres origines :