Accueil > Les origines commençant par E > L'origine de écrivains

L'origine de Écrivains



La fin des écrivains

La découverte de l'imprimerie fit tomber l'écriture, dans le XVIe siècle ; cet art, qui faisait subsister plus de dix mille écrivains dans les seules villes de Paris et d'Orléans, fut insensiblement négligé. Les manuscrits de ces temps-là sont à peine lisibles, tandis que ceux des siècles précédents sont tracés avec une précision et une délicatesse qui égalent ou surpassent même la beauté de nos éditions les plus recherchées.


A la fois peintres et enlumineurs

Ces écrivains étaient en même temps peintres et enlumineurs. On admire encore, dans les miniatures qui ornent nos vieux manuscrits, la légèreté du pinceau, la fraîcheur et la richesse des couleurs, variées avec des couches d'un or bruni, qui, pendant une longue suite de siècles, ne paraît pas avoir reçu la moindre altération. Le secret d'appliquer l'or d'une manière si durable est enseveli avec ces anciens écrivains. On a en vain essayé de le renouveler : les ouvrages modernes n'ont ni le même éclat, ni la même solidité.

Autres origines :