Accueil > Les origines commençant par E > L'origine de ère

L'origine de Ère



L'étymologie du mot Ère

Terme synonyme d'époque, et qui désigne un temps fixe d'où l'on part pour compter les années chez différents peuples. On ne sait pas bien d'où vient ce mot, qui paraît avoir pris naissance chez les Romains vers le temps de César Auguste. Le terme latin est æra, qui nous a donné ère, et que l'on croit avoir été formé des lettres initiales ab exordio regni Augusti (du commencement du règne d'Auguste), dont les premières lettres sont : a, e, r, a.
Ce qui donne quelque poids à cette opinion, c'est que le règne d'Auguste fut chez les Romains une époque célèbre d'où ils commencèrent à compter, et qu'il leur était assez ordinaire d'exprimer, par les lettres initiales d'une sentence ou d'une proposition, la sentence ou la proposition elle-même ; d'autres prétendent que æra vient du latin æs (airain), parcequ'au commencement on comptait les années avec de petits clous d'airain.


Les différentes ères

L'histoire nous apprend qu'il y a eu beaucoup d'ères différentes, c'est-à-dire, beaucoup d'époques desquelles les peuples sont partis pour supputer les années. Nous ne parlerons pas de l'ère actiaque, qui tire son nom de la bataille
d'Actium ; de l'ère arménienne, qui est encore en usage parmi les Arméniens ; de l'ère des Arabes, autrement appelée hégire, par la quelle comptent les musulmans, etc. Mais nous nous arrêterons à l'ère chrétienne, qu'on nomme aussi l'ère vulgaire.


L'ère chrétienne

Elle commence au premier jour de janvier après la naissance de Jésus-Christ, dont personne ne sait aujourd'hui l'année. L'église romaine la met au 25 décembre 753 de la fondation de Rome. Sur quoi il est bon de remarquer qu'il y a au moins huit opinions différentes touchant l'année où cette naissance eut lieu.
Denis, surnommé le Petit, né en Scythie, et qui demeurait à Rome sous le titre d'abbé, au commencement du VIe siècle, crut qu'il convenait à des chrétiens de compter les années de la naissance du Christ ; en conséquence il fit un cycle pascal, et en assigna le jour au 25 décembre de l'an de Rome 753, pour commencer à compter l'an Ier de l'ère chrétienne, au mois de janvier 754, du consulat de C. César et de Paul Emile.
Cette ère fut généralement approuvée par les chrétiens peu d'années après qu'elle fut introduite, c'est-à-dire vers l'an 527 ; elle n'eut pourtant sa vogue entière qu'environ cent ans après, sous Charles Martel, au commencement du VIIe siècle.

Autres origines :