Accueil > Les origines commençant par E > L'origine de étiquette

L'origine de Étiquette


Cérémonial écrit ou traditionnel qui règle les devoirs extérieurs des rangs, des places ou des dignités.


Une invention des Mèdes

Tous les historiens s'accordent à dire que c'est des Mèdes que la plupart des nations avaient emprunté l'étiquette qui s'observait à la cour des souverains. Le cérémonial en usage chez les rois de Perse n'était qu'une imitation exacte et fidèle de celui des rois de Médie. Il y avait une étiquette chez les empereurs du Bas-Empire.


L'étiquette en Europe

Mais l'étiquette proprement dite n'est pas fort ancienne dans le système de l'Europe. Il ne semble pas qu'on en trouvât un détail en forme avant la seconde maison de Bourgogne. Philippe-le-Bon, aussi puissant qu'un roi, souffrait impatiemment de n'en pas porter le titre ; ce fut peut-être ce qui lui fit former un état de maison qui pût effacer celle des rois par la magnificence, le nombre des officiers et le détail de leurs fonctions.
Cette étiquette passa dans la maison d'Autriche par le mariage de Marie avec Maximilien. Les Maures avaient porté la galanterie et les fêtes en Espagne ; l'étiquette y porta la morgue et l'ennui.
L'étiquette n'est ni sévère ni régulière en France ; il y a peu d'occasions d'éclat où l'on ne soit obligé de rechercher ce qui s'est pratiqué à la cour en pareille circonstance.

Autres origines :