Accueil > Les origines commençant par F > L'origine de fantasmagorie

L'origine de Fantasmagorie



Déjà connue dans l'antiquité

Ce mot vient du grec, et signifie l'action de produire, de faire paraître des fantômes. Quoique ce terme soit nouveau, les effets de la fantasmagorie paraissent avoir été connus des anciens. Ce jeu d'optique à l'aide duquel apparaissent des spectres, des fantômes, révèle la fourberie des devins, des sibylles et des prêtres du paganisme.


Le premier spectacle fantasmagorique

Vers le XIXe siècle, M. Robertson a fait de la fantasmagorie un spectacle aussi frappant par sa singularité que surprenant dans ses effets.
« Vous entrez, est-il dit dans le Dictionnaire de l'industrie, dans une salle tendue de noir, où règne la plus grande obscurité ; en attendant que le spectacle commence, une lampe sépulcrale jette une faible lumière. Cette lumière s'éteint ; le spectacle s'annonce par le bruit d'une pluie mêlée de grêle. On aperçoit successivement dans le fond du théâtre des parties lumineuses qui vous offrent l'image de personnages connus, tels que Rousseau, Voltaire, Mirabeau, etc. Il s'y passe aussi des scènes lugubres, telles que celle d'un squelette couché qui se dresse sur ses pieds et se promène sur le théâtre ; celle d'un tombeau qui s'ouvre et est foudroyé pan feu du ciel ; celle de la nonne sanglante, qui, la lanterne à la main, arrive du bout d'une longue galerie jusque sur le bord du théâtre, etc. Ce spectacle, effrayant pour certaines personnes, est assez curieux aux yeux de l'homme instruit qui, dans ces tableaux magiques, reconnaît les lois de la catoptrique.
Le huitième chapitre du dix-septième livre de la Magie naturelle de Porta contient différentes expériences qui appartiennent à la fantasmagorie, et qui peuvent en avoir fourni l'idée. »

Autres origines :