Accueil > Les origines commençant par F > L'origine de fauteuil

L'origine de Fauteuil



Le fauteuil de l'académicien

On dit le fauteuil académique, pour désigner la place de membre de l'académie française. Obtenir le fauteuil académique, c'est être nommé académicien. On connaît la réponse spirituelle de Fontenelle à une dame de province qui lui demandait ce que c'était que ce fauteuil académique, dont elle avait entendu si souvent parler. « Madame, répondit le philosophe, c'est un lit de repos où le bel esprit sommeille. »

En France on fait, par un plaisant moyen,
Taire un auteur quand d'écrits il assomme ;
Dans un fauteuil d'académicien,
Lui quarantième, on fait asseoir mon homme :
Lors il s'endort et ne fait plus qu'un somme ;
Plus n'en avez phrase ni madrigal ;
Au bel esprit le fauteuil est en somme
Ce qu'à l'amour est le lit conjugal.

(Piron)


Des chaises aux fauteuils

Cette épigramme fut faite à l'époque de la réception de Gresset à l'académie française, et fut malheureusement une prophétie !
« Le cardinal d'Estrées, devenu très infirme, et cherchant un adoucissement à son état dans l'assiduité aux assemblées de l'académie dont il était membre, demanda qu'il lui fût permis de faire apporter un siégé plus commode que les chaises qui étaient encore en usage ; car il n'y avait en jusqu'alors qu'un fauteuil, et il appartenait exclusivement au directeur. On en rendit compte à Louis XIV, qui, prévoyant les conséquences d'une pareille distinction, ordonna à l'intendant du garde-meuble de faire porter quarante fauteuils à l'académie ; et consacra ainsi, pour toujours, l'égalité qui doit régner partout où les gens de lettres se rassemblent. » (Pièces intéressantes et peu connues).

Autres origines :