Accueil > Les origines commençant par F > L'origine de forté-piano

L'origine de Forté-piano



Un instrument de musique inventé par M. Silbermann

Cet instrument, qui n'est que le clavecin perfectionné, a été inventé à Freyberg, en Saxe, par M. Silbermann, dans le XVIIIe siècle. Les personnes qui s'intéressent au progrès des arts en France et à l'extension du commerce français n'ignorent pas que MM. Erard frères, fabricants de pianos et de harpes, ont ravi à nos voisins une branche importante d'industrie, et qu'ils ont même formé un établissement considérable à Londres.
Dans le second rapport général des travaux de la société philomatique, page 29, il est fait mention d'un instrument à grand ravalement, imaginé en 1792, par le sieur Montu, et qui réunissait les avantages des instruments à touches et des instruments à cordes. Il était composé de cinquante-huit cordes successivement touchées par un archet sans fin, mis en mouvement par une roue que fait tourner une pédale ; la mécanique de cet instrument était telle, qu'on pouvait enfler et diminuer à volonté les sons, et donner au jeu de l'expression, à l'aide d'une pièce de bois que le genou faisait mouvoir.

Autres origines :