Accueil > Les origines commençant par F > L'origine de four

L'origine de Four



Une invention très ancienne

L'invention des fours est très ancienne ; il en est parlé dès le temps d'Abraham. Suidas fait honneur de cette découverte à un Égyptien nommé Annos, personnage d'ailleurs inconnu dans l'histoire. Il est probable que, dans l'origine, ces fours étaient fort différents de ce qu'ils sont aujourd'hui. On perfectionna successivement cette invention en creusant des bancs d'argile, où l'on fit des fours d'une seule pièce, et l'on parvint enfin à en construire de briques, de grès, etc. Au temps de saint Jérôme, on connaissait déjà les fours de campagne.


Les fours dans Paris

Il y avait anciennement à Paris des fours banaux ; en 1305, Philippe-le-Bel abolit cette banalité, et permit aux bourgeois d'avoir des fours dans leurs maisons, et même de vendre du pain à leurs voisins.


Les fours dans l'armée

Il y avait, est-il dit dans le Journal de la cour de Louis XIV, plusieurs soldats, et même des gardes-du-corps qui, dans Paris et sur les chemins voisins, prenaient par force des gens qu'ils croyaient être en état de servir, et les menaient dans des maisons qu'ils avaient pour cela dans Paris, où ils les enfermaient, et ensuite les vendaient, malgré eux, aux officiers qui faisaient des recrues. Ces maisons s'appelaient des fours.
Le roi, averti de ces violences, commanda qu'on arrêtât tous ces gens-là, et qu'on leur fit leur procès. Il ne voulut pas qu'on enrôlât personne par force. On prétend qu'il y avait vingt-huit de ces fours dans Paris.

En complément :

Autres origines :