Accueil > Les origines commençant par F > L'origine de friction

L'origine de Friction



La friction comme remède dans la Rome antique

Asclépiade, qui était venu exercer la médecine à Rome, du temps de Pompée, proscrivit la plupart des remèdes ; Pline réduit à cinq ceux que ce médecin conserva : l'abstinence du vin, l'abstinence des viandes, la promenade, la gestation (sorte d'exercice en usage chez les Romains) et les frictions. Hippocrate recommandait principalement les frictions.


Les frictions mercurielles

C'est à Jean Béranger de Carpi (improprement nommé Jean Carpus) et à Jean de Vigo, qui florissaient au commencement du XVIe siècle, que l'art doit les frictions mercurielles pour la cure des maux vénériens. En 1497, Gaspard Torella, et, avant lui, Jean Weidmann et Coradin Gilini, avaient proposé l'emploi des préparations de mercure dans le traitement des mêmes maladies.

Autres origines :