Accueil > Les origines commençant par H > L'origine de harpe

L'origine de Harpe


C'est, dit un auteur moderne, l'instrument des grâces, et lorsqu'une voix touchante, animée par l'expression du sentiment, et accompagnée d'une douce harmonie, se mêle aux attraits séduisants d'une aimable figure, il est impossible que tous les sens n'en soient délicieusement affectés.


Depuis la plus haute antiquité

L'origine de la harpe remonte à la plus haute antiquité. Le roi prophète en jouait pour chanter les louanges de Dieu ; mais la harpe de David était différente de la nôtre, car il n'aurait pu danser devant l'arche, en jouant de cet instrument tel que nous le possédons. On ne connaît ni la forme de la harpe de David, ni le nom de l'inventeur de celle qui est en usage de nos jours.


La harpe à sept cordes

La harpe d'ivoire à sept cordes était propre aux Grecs : les Romains s'en servirent longtemps dans les sacrifices. Cet instrument fut très commun en France aux temps de la chevalerie. On sait qu'elle était familière aux anciens Irlandais et Écossais ; aussi est-elle la principale pièce des armoiries de l'Irlande, et le signe de la liberté irlandaise.
L'histoire parle d'un joueur de harpe qui vivait sous Eric II, roi de Danemark, et qui, au rapport de Saxon le grammairien, conduisait ses auditeurs par degrés jusqu'à la fureur.


La harpe à trois rangs

La harpe à trois rangs a été inventée par Luc-Antoine Eustache, gentilhomme napolitain, chambrier du pape Paul V. Un Italien, nommé Petrini, a inventé, au commencement du XVIIIe siècle, une nouvelle harpe qui a été, pendant plusieurs années, fort en vogue à Paris.

Suivant les différents temps et les différents peuples, la harpe a eu plus ou moins de cordes.


La harpe d'Éole

On a donné ce nom à un instrument composé de douze cordes montées à l'unisson, celles des deux extrémités d'une octave au-dessous des autres. Ce qui l'a fait nommer harpe d'Éole, c'est qu'en le plaçant horizontalement tout près d'une fenêtre dans laquelle on a ménagé une très petite ouverture pour introduire l'air, cet air, agissant sur la surface de toutes ces cordes, leur fait rendre une harmonie souvent très agréable.

Autres origines :