Accueil > Les origines commençant par H > L'origine de hermès

L'origine de Hermès


Hermès, originaire d'Égypte, florissait vers l'an 1900 avant Jésus-Christ ; il était regardé, dans sa patrie, comme l'inventeur de la chimie ; et l'on croit généralement qu'il avait confié aux prêtres égyptiens le dépôt de ses opérations mystérieuses.


Une divinité grecque

C'étaient des statues antiques de Mercure, faites de marbre et quelquefois de bronze, sans bras et sans pieds. Les Athéniens, et depuis, à leur exemple, les autres peuples de la Grèce, représentaient ce dieu par une figure cubique, c'est-à-dire carrée de tous les côtés.
Les Romains empruntèrent des Grecs l'usage des Hermès, mais ils les appelaient termes, et les plaçaient sur les grands chemins dans les endroits où les voyageurs pouvaient se tromper de route. Ils les faisaient ordinairement carrés, et les ornaient sur le bras et le corps d'inscriptions qui apprenaient aux passants le nom des lieux où chaque chemin aboutissait.
L'origine des termes que nous mettons aux portes et aux balcons de nos bâtiments, et dont nos jardins publics sont décorés, vient des hermès des Grecs, et non de ceux des Romains, qui faisaient de leurs hermès des bornes, et non des ornements d'édifices et de jardins.

Autres origines :