Accueil > Les origines commençant par H > L'origine de huissier

L'origine de Huissier



L'étymologie du mot Huissier

L'emploi des huissiers de la chambre du roi et des chambres de justice était autrefois d'ouvrir la porte à ceux qui entraient. Ce fut là ce qui les fit appeler huissiers, du vieux mot huis, porte, dont on a conservé au palais l'expression à huis clos, pour dire les portes fermées.
Chez les Romains, ceux qui faisaient les fonctions d'huissiers ou de sergents, étaient appelés apparitores, cohortales, executores, statores, cornicularii, officielles.
En France, on les appelait anciennement servientes, d'où l'on a fait en français sergent. On les appelait aussi bedels ou bedeaux, ce qui, dans cette occasion, signifiait semonceur public. Dans la suite on distingua entre les sergents ceux qui étaient de service dans le tribunal.
Ceux qui faisaient le service au parlement sont nommés, dans un registre de l'an 1317, valeti curiœ (valets de la cour), et dans les lettres du 2 janvier 1365, le roi les appelle nos amés varlets. Le terme de varlet ou valet ne signifiait pas alors une fonction vile, puisque les plus grands vassaux se qualifiaient valets ou varlets de leur seigneur dominant. Les places d'huissier au parlement s'achetaient déjà, à cause des gages qui y étaient attachés.
Le nom d'huissiers fut donné, comme on l'a dit, à ceux qui étaient chargés de la garde des portes du tribunal ; on en trouve un exemple pour les huissiers du parlement, dans un mandement de l'an 1388, adressé primo parlementi nostri hostiario, seu servienti nostro (au premier huissier de notre parlement, ou à notre sergent).


Les rapports des huissiers

Anciennement les huissiers assignaient verbalement les parties, et en faisaient ensuite leur rapport au juge, en ces termes : A vous monseigneur le bailli... mon très douté ou redouté seigneur. Monseigneur, plaise vous savoir que le... j'ai intimé un tel... à comparaître, etc. ; et ce rapport s'appelait relatio. L'huissier ne signait pas, il mettait seulement son sceau ; mais ensuite, les ordonnances ont obligé tous les huissiers et sergents à savoir lire et écrire, et à donner tous leurs exploits par écrit.


Les différentes sortes d'huissiers

L'ordonnance de Moulins, article 21, porte que les huissiers ou sergents, exploitants en leur ressort, porteront en leur main une verge de laquelle ils toucheront ceux auxquels ils auront charge de faire exploits de justice. Cette verge devait les faire reconnaître : de là l'origine du nom d'huissiers à verge, qu'on leur donnait avant la révolution.
Les huissiers à cheval ont été établis au Châtelet de Paris, pour exploiter dans toute l'étendue du royaume. On les qualifiait quelquefois de chevaliers, parce qu'ils allaient à cheval.
Les huissiers du conseil et de la grande chancellerie ont été nommés huissiers de la chaîne, parce qu'ils portaient dans l'exercice de leurs fonctions une chaîne d'or à leur cou.

Autres origines :