Accueil > Les origines commençant par I > L'origine de image

L'origine de Image



L'introduction des images dans les temples de Rome

L'an 259 de Rome, Appius Claudius introduisit le premier les images et les statues dans les temples, et fit placer au bas des inscriptions qui apprenaient quels étaient les personnages qu'elles représentaient, leur origine et leurs actions recommandables. On les portait en triomphe dans les pompes funèbres ; mais ce privilège n'était accordé qu'à la noblesse ; c'est ce qu'on appelait jus imaginum (droit des images). Ces images étaient ordinairement de cire ou de bois ; il y en avait aussi de marbre et d'airain.


Les images dans les autres temples

Les juifs et les mahométans n'ont point d'images dans leurs temples, ni dans aucun lien où ils peuvent faire des actes de dévotion.
Les premiers chrétiens n'avaient point d'images ; mais lorsqu'on n'eut plus à craindre qu'on prit des figures tracées sur la toile pour des génies tout-puissants, on plaça dans les églises des images qui représentaient les histoires sacrées et les combats des martyrs.
L'usage des images était établi dans l'Orient dès le IVe siècle ; et vers l'an 580, les pasteurs étaient encore les maîtres de permettre ou de défendre le culte des images.


Les briseurs d'images

Sérénus, évêque de Marseille, brisa celles de son église, parce qu'il s'aperçut que le peuple les adorait.
La secte des iconoclastes, ou briseurs d'images, s'éleva dans le VIIIe siècle. On sait combien elle coûta de sang à l'empire grec, sous les règnes de Léon l'Isaurien et de Constantin Gopronyme, son fils.

Autres origines :