Accueil > Les origines commençant par I > L'origine de introducteur

L'origine de Introducteur



L'introducteur des ambassadeurs

Cette charge est très ancienne. Ammian Marcellin parle de cette charge sous le nom de magister admissionum. Lampridius appelle cet officier admissionalis. Suétone en parle aussi dans la vie de Vespasien, et le nomme quidam ex officio admissionis.
Selon Wicquefort, les introducteurs des ambassadeurs et des princes étrangers en titre d'office, sont d'institution très moderne en France. Il n'y en avait point encore sous Charles IX. Du temps d'Amelot de la Houssaye, comme aujourd'hui, il y en avait deux qui servaient par semestre. Il y a de plus un secrétaire du roi a la conduite des ambassadeurs. En Angleterre, au Danemarck, en Suède, en Piémont, la charge d'introducteur était exercée par le maître des cérémonies. Il n'y en avait point à Vienne, en Pologne, ni au Portugal. A Venise, cette fonction était exercée par un officier qu'on appelait le chevalier du doge, et ce n'était qu'un simple citadin, payé assez mesquinement par la seigneurie.

Autres origines :