Accueil > Les origines commençant par J > L'origine de joute

L'origine de Joute



Un combat à cheval

« La joute, dit la Curne de Sainte-Palaye (Mémoires sur l'ancienne chevalerie, 1781), était proprement le combat à la lance, seul à seul : on a étendu la signification de ce mot à d'autres combats, suivant l'abus de nos anciens écrivains, qui, en confondant ainsi tous les termes, ont souvent mis de la confusion dans nos idées. »
Ce combat à cheval d'homme à homme avec des lances, avait ordinairement lieu dans les tournois, après les combats de tous les champions. Cependant il y avait des joues qui n'étaient précédées d'aucun tournoi, et elles s'appelaient joutes à tous venants, grandes et plénières.
Une dernière joute, qu'on nommait la lance des dames, terminait toujours ces amusements. C'était un hommage que la valeur rendait à la beauté.
Ces jeux, imaginés par les Maures, et adoptés par les Espagnols, eurent beaucoup de vogue parmi nous. Mais les accidents qu'ils occasion aient en ont fait abolir l'usage ; il n'y en a point eu depuis 1559, que la mort funeste de Henri III mit fin à ces dangereux combats.

Autres origines :