Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de lanterniste

L'origine de Lanterniste



Une société secrète

Des conseillers au parlement de Toulouse, des cavaliers, des abbés, enfin des savants de tous états, voulant former entre eux une société réglée, pour se communiquer leurs lumières , résolurent de choisir un jour fixe où ils pussent s'assembler chez quelqu'un de la société. Pour n'être pas troublés dans leurs conversations, ils résolurent de ne se réunir que le soir, afin que l'heure ordinaire des visites fût passée. Dans le dessein de tenir ces assemblées secrètes, on ne se faisait point porter de flambeaux pour s'y rendre ; on se contentait de s'éclairer soi-même avec une petite lanterne. Ces conversations restèrent quelque temps secrètes, et les membres de cette société y trouvaient beaucoup de plaisir, et en, recueillaient beaucoup de fruit.
Mais il n'y a rien qui ne se découvre. Enfin on fut informé de la nature de leur assemblée, et tous les honnêtes gens y applaudirent. Alors les sociétaires agrandirent leur projet, augmentèrent leur nombre, et formèrent une compagnie. Des plaisants leur ayant donné le nom de lanternistes, à cause de leurs petites lanternes (qu'ils portaient encore en 1704), ils l'acceptèrent de bonne grâce, à l'imitation des académies d'Italie, qui toutes ont pris des noms badins ou bizarres.


Le prix du plus beau sonnet

Pour conserver même le souvenir de leur origine, ils prirent pour devise une étoile avec ces mots : Lucerna in nocte. Ensuite ils fondèrent un prix annuel pour le plus beau sonnet à la louange du roi, sur des bouts-rimés que la compagnie proposerait. Ce prix était une fort belle médaille ; elle représentait l'étoile qui était le corps de la devise de la compagnie, entourée des mots qui lui servent d'âme. Au revers, est un Apollon qui joue de la lyre sur un des sommets du Parnasse, avec ces mots : Apollini tolosano.

Autres origines :