Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de lèpre

L'origine de Lèpre



Une maladie originaire d'Egypte

Cette maladie contagieuse tire son nom des écailles dont le corps de ceux qu'elle attaque est couvert. Elle a toujours eu, comme la peste, son siège principal en Egypte ; elle y était commune encore sur la fin du XVIe siècle. Les anciens communiquèrent ce mal aux Juifs qui, lorsqu'ils en étaient attaqués, étaient remis entre les mains des prêtres.


Le développement de la lèpre en Europe

La lèpre règne parmi les esclaves en Nigritie. Les soldats de Pompée, revenant de Syrie, rapportèrent en Italie une maladie qui ressemblait beaucoup à celle-là ; mais les progrès en furent arrêtés jusqu'au temps des Lombards. La lèpre reprit naissance pour la seconde fois en Italie, par les conquêtes des empereurs grecs, dans les armées desquels il y avait des milices de la Palestine et de l'Egypte ; heureusement on trouva le moyen d'y remédier ; mais, lors des croisades, elle se répandit dans toutes les parties de l'Europe.


Les lépreux autrefois appelés les ladres

« On séparait exactement de toute société ceux qui étaient atteints de la lèpre, et on les enfermait dans des lieux éloignés de l'habitation des hommes, mais pourtant près des grands chemins. Le nombre s'en augmenta si fort qu'il n'y avait ni ville ni bourgade qui ne fût obligée de bâtir un hôpital pour les recevoir. On nommait ces maisons ladreries, et les lépreux ladres, à cause de saint Lazare, le patron des pauvres et des languissants, que le vulgaire appelle, par corruption, saint Ladre. » (Mézeray, Abrégé chronologique de l'histoire de France, 1676)

Autres origines :