Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de licteur

L'origine de Licteur


Licteur, du latin lictor, formé du verbe ligare (lier).


Les licteurs dans la Rome antique

Les licteurs à Rome étaient des officiers publics qui marchaient devant les premiers magistrats, pour leur faire ouvrir le passage et écarter la multitude. Romulus en prit douze, à l'imitation des Toscans ; ce qui fut pratiqué par les consuls après l'expulsion des rois. La principale fonction des licteurs était d'arrêter les coupables, de les lier, de les garrotter, de les fouetter et de les décapiter. Comme ils faisaient les fonctions d'huissiers et de bourreaux, ils portaient un faisceau de petites baguettes de coudrier liées avec une courroie, au milieu duquel était une hache. A la guerre, après une victoire ou dans la marche d'un triomphe, les faisceaux des licteurs étaient ornés de branches de laurier.
On distinguait les grandes dignités par le nombre des licteurs qui précédaient ceux qui en étaient revêtus. Les dictateurs en avaient vingt-quatre, les consuls douze, les proconsuls et les préteurs, dans leurs gouvernements des provinces, six, et les préteurs à Rome, deux.

Autres origines :