Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de ligue

L'origine de Ligue


Union ou confédération entre des états, des princes ou des particuliers, pour attaquer ou pour se défendre mutuellement.


La sainte union

Louis d'Outre-mer, en 939, fournit le premier exemple d'une ligue offensive et défensive entre la France et l'Angleterre. L'histoire fait mention depuis d'un grand nombre de ligues ; mais aucune n'est comparable à celle qui se forma, pendant les troubles du royaume, contre Henri III et Henri IV, depuis 1576 jusqu'en 1593.
L'édit de pacification du mois de mai 1576, qui accorda aux huguenots l'exercice public de leur religion, appelée pour la première fois religion prétendue réformée, donna lieu à la sainte union ou sainte ligue (c'est ainsi qu'on nommait cette faction) ; les Guises en furent les chefs et les victimes, et les zélés catholiques les instruments. Le roi Henri III lui laissa prendre de l'accroissement, par sa mollesse ; la reine mère la soutint, le pape Grégoire XIII l'aida de son crédit, et Philippe II, roi d'Espagne, l'appuya de son autorité ; mais l'abjuration de Henri IV lui porta le dernier coup.
La ligue, suivant la remarque du président Hénault, est peut-être l'événement le plus singulier qu'on ait jamais lu dans l'histoire ; et Henri III le prince le plus malhabile de n'avoir pas prévu qu'il se mettait dans la dépendance de ce parti, en s'en rendant le chef. Les protestants lui avaient fait la guerre comme à l'ennemi de leur secte, et les ligueurs l'assassinèrent à cause de son union avec le roi de Navarre, chef des huguenots. Suspect aux catholiques et aux huguenots par sa légèreté, et devenu méprisable à tous par une vie également superstitieuse et libertine, il parut digne de l'empire tant qu'il ne régna pas.

Autres origines :