Accueil > Les origines commençant par L > L'origine de longchamp

L'origine de Longchamp



Une abbaye royale de filles

Longchamp, ou Long-Champ, en latin Longus-Campus ; c'est ainsi qu'on appelait avant la révolution une abbaye royale de filles, située à deux lieues de Paris, et fondée en 1260 par Isabelle de France, sœur de saint Louis. La dévotion et la beauté des voix de quelques religieuses attirèrent d'abord un grand concours de monde à cette abbaye pour y entendre chanter les leçons de ténèbres.


Les fêtes de Longchamp

Dans la suite, et même déjà longtemps avant la révolution, cette affluence de monde qui suivait la route de Longchamp, sans entrer dans l'église, présenta le spectacle d'une fête purement mondaine. Suspendue pendant les premières années de nos troubles civils, cette fête ou cette promenade, qui avait lieu les mercredi, jeudi et vendredi de la semaine sainte, a repris sous le gouvernement impérial. C'est là que la mode étalait aux yeux du public toutes ses inventions nouvelles ; c'est là que le luxe de la toilette brillait dans tout son éclat, et que nos Phrynés et nos petits-maîtres frappaient les regards par l'élégance de leurs voitures et la beauté de leurs chevaux.


La démolition de l'église

A l'époque de la révolution, l'église fut démolie, le couvent disparut. Ce qui resta des bâtiments et du parc fut acheté par des artistes et des gens de lettres qui se proposèrent, dit-on, d'y faire construire un village qui serait particulièrement destiné à la résidence d'été des hommes distingués dans les lettres et les arts.

Autres origines :